« COUP DE POUCE ALIMENTAIRE »

ASSOCIATION HUMANITAIRE DU CANTON DE QUINGEY

 

ALIMENTAIRE

 

Mairie de 25440 CHOUZELOT

Présidente Maryvonne RAGOT

Tél : 03.81.63.52.11 mairie-chouzelot@wanadoo.fr

 

ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE – 7 Novembre 2008 – 20H

Salle de Réunion de la Communauté de Communes du Canton de Quingey

Rue Calixte II – 25440 QUINGEY

 

Bulletin d’information numéro 3 du 7.11.2008

 

La campagne de sensibilisation ardemment souhaitée par l’association : c’était un de ses buts pour l’année 2007/2008 afin de faire connaître l’association à toute personne ou famille en difficulté, a été lancée au mois d’octobre 2007 : distribution d’un livret dans chaque foyer du canton. Le livret et le nouveau logo de l’association, rappelons-le, ont été réalisés par le Conseil Municipal des Jeunes de Chouzelot et Ludovic FERRY de la CCCQ au titre du (CTJ) Contrat Territorial Jeunesse, avec l’appui financier du CEL (Contrat Educatif Local). Encore un grand merci aux intervenants sans qui l’association n’aurait pas pu réaliser cette campagne, sa trésorerie ne le lui permettant pas.

 

Après cette année 2007/2008 placée sous le signe de la communication, l’année 2008/2009 a été placée sous le signe de recherche de locaux pour la naissance d’une épicerie sociale qui a déjà été baptisée « l’Epi’solidaire » («épi »: abréviation de « épicerie » mais aussi porteuse d’un symbole fort : l’épi de blé)

 

BIENTOT DONC UNE EPICERIE SOCIALE dite aussi EPICERIE SOLIDAIRE :

 

L’Association en rêvait, le Conseil Général et la Communauté de Communes du Canton de Quingey lui permettent de réaliser son rêve.

 

L’association en effet, s’est attaquée en parallèle à la campagne de sensibilisation, à la recherche de locaux décents en vue de la création d’une épicerie sociale afin que les bénéficiaires des colis soient accueillis dans les meilleures conditions, puissent bénéficier d’un accompagnement, et que, au lieu de recevoir des colis alimentaires préparés, ils puissent choisir les produits en fonction de leurs besoins et habitudes alimentaires.

 

Le but de l’épicerie sociale permettra également aux bénévoles de travailler dans des conditions correctes : fenêtres, eau, toilettes, chauffage etc…… Rappelons que depuis 1997, le local de l’association est borgne, sans chauffage, sans eau ni toilettes. Mais il a le mérite d’exister : sans ce local, qui plus est mis à notre disposition gratuitement, l’association n’aurait pas pu fonctionner et nous n’aurons jamais de mots assez forts pour remercier sincèrement Mademoiselle Gaffiot pour son accueil désintéressé depuis 11 ans à Arc-et-Senans.

 

L’Epi’solidaire répondra aux normes drastiques que la Banque Alimentaire impose déjà mais dont elle va maintenant contrôler l’application, tant en ce qui concerne les aliments que  l’appui autre qu’alimentaire, apporté aux bénéficiaires. Notre association malgré son local rudimentaire actuel est très vigilante en ce qui concerne les aliments. Mais en ce qui concerne l’accueil, elle pare au plus pressé car le local ne s’y prête pas surtout l’hiver.

 

Ci-dessous extrait du compte rendu de la réunion de travail à la Fédération des Banques Alimentaires le 6 octobre 2008 :

-1-

Objectif 2009 : faire une visite à chaque association avec priorité donnée à l’aspect réglementaire : respect de l’hygiène et la sécurité alimentaire : nettoyage, traçabilité (surtout pour les produits de l’Union Européenne), chaîne de froid. Vérifier que la convention soit signée. Cette action est demandée par la Fédération.

 

Durant ces rencontres, il sera aussi possible d’amorcer un travail sur le respect des personnes (accueil des bénéficiaires, organisation de la distribution, accompagnement hors aide alimentaire, activités), même si cette question sera plutôt le sujet central de la seconde visite, en 2010.

 

MC souligne l’importance de bien porter le projet de la BA (aide alimentaire par les produits mais aussi respect de la personne et équité entre les bénéficiaires), et de mener cette première action à caractère réglementaire avec diplomatie et respect de l’association. Etablir de bonnes relations, ne pas agir en « contrôleur ».

 

L’élaboration de projets communs BA/Associations fera l’objet d’une troisième étape. Cela devra d’abord être discuté entre les responsables.

 

Les « incontournables » de l’Association :

 

HISTOIRE

 

L’Association Coup de Pouce Alimentaire (Loi 1901), a vu le jour grâce à Michel MAULAZ auquel Claude DUBOURD  a succédé en 1997, nous les remercions chaleureusement. Monsieur DUBOURG ayant quitté Arc-et-Senans, c’est Jean-Marie PONCET qui a pris la succession en 2004. Depuis donc plus de 10 ans maintenant, de nombreuses personnes en difficulté ont pu bénéficier d’une aide sous forme de colis alimentaires à tout moment en cours d’année (l’Association fonctionne toute l’année, il est particulièrement important de le souligner).

 

BUT (article 2 des statuts) Les statuts ont été révisés le 18.5.2008 pour « coller » davantage aux situations et aux demandes) :

 

Notre association a pour but d’aider à l’échelon cantonal et exceptionnellement limitrophe, toute personne ou famille en difficulté temporaire, par l’attribution exclusivement de produits alimentaires fournis par la Banque Alimentaire de Besançon, et/ou obtenus gracieusement auprès d’associations caritatives et/ou commerciales, et/ou achetés par l’association. Le premier colis alimentaire est attribué immédiatement sur demande de la personne en difficulté ou d’un tiers. Les colis suivant sont attribués sur présentation de la fiche de liaison de l’assistante sociale ou par la commission d’attribution de l’Association. Le dossier est révisé tous les 3 mois. Aucune somme d’argent n’est distribuée par l’association aux bénéficiaires des aides alimentaires.

 

RESSOURCES (article 12 des statuts) : 

Le produit des cotisations.

Les dons de toute personne physique ou morale

Les subventions des communes du canton et limitrophes, principalement

Les subventions de l’Europe, de l’Etat, de la Région, du Département, ou autres collectivités (au cas où l’association aurait besoin un jour de faire appel à eux).

Les produits induits de manifestations diverses

 

Il est important de noter que jusqu’à ce jour, seuls : l’attribution des produits alimentaires fournis par la Banque Alimentaire de Besançon,

les subventions des communes une commune peut très bien malheureusement du jour au lendemain, avoir plusieurs administrés concernés alors qu’elle n’en n’avait jamais eu),

la prise en charge par la Communauté de Communes du canton de Quingey de l’achat des yaourts tous les mois soit une moyenne de 37.22 Euros par mois et cette année le don important de l’association T.R.I, les dons provenant des Automnales et du Comité des Fêtes de Quingey qui ont renouvelé leur geste de ces 2 dernières années, Festivalloue de Rennes et Cussey sur Lison qui ont fait de même, de la vente aux enchères des tableaux réalisés lors des Pochades de Ronchaux dans le cadre du Festival du Coin, le produit du vide-grenier organisé le 18 mai par le CMJ de Chouzelot, les cotisations des adhérents, les dons de quelques particuliers, ont permis à l’Association de fonctionner.

-2-

Au nom des bénéficiaires, merci aux communes qui ont versé une subvention et merci de tout cœur aux associations qui ont suivi le chemin ouvert par les Automnales et le Comité des Fêtes de Quingey en 2006, aux peintres des pochades de Ronchaux qui, outre leur talent, ont offert le matériel à partir duquel ils ont réalisé les tableaux vendus aux enchères.

 

Grâce aux dons venus en complément des subventions communales, l’association a pu faire face en étant moins « étranglée » que les autres années d’autant que ses dépenses de fonctionnement ont un peu augmenté du fait de la campagne de sensibilisation principalement, et de l’achat de 2 vitrines réfrigérées à la Banque Alimentaire en vue de l’aménagement de la future épicerie sociale. Ces gestes désintéressés sont la preuve de la compréhension à notre action pour lutter contre la trop grande précarité dans laquelle vit nombre d’habitants du canton.

 

Par ailleurs, grâce aux dons exceptionnels, Coup de Pouce Alimentaire a pu porter le montant de ses achats de produits frais et divers, joints aux colis alimentaires 2 fois par mois, de 52.50 Euros à 70 Euros puis à 80 Euros.  Merci au Conseil Communautaire (celui d’avant les élections de mars 2008 présidé alors par Monsieur Jean VAURS et celui d’après les élections), pour avoir voté et renouvelé la prise en charge d’achats de produits laitiers à hauteur de 40 Euros maiximum par mois.

 

Heureusement, car la Banque Alimentaire ne fournit pas de produits frais (œufs, yaourts, légumes, fruits etc….), et n’arrive plus à nous fournir certains produits de base indispensables car elle en est elle-même démunie : café, petits déjeûners, sucre, farine etc….. (la Banque Alimentaire a dû organiser en catastrophe une collecte exceptionnelle sur 3 hypermarchés de Besançon au mois de juin et prévoit déjà 2 collectes annuelles en 2009 au lieu d’une seule). Et nous voyons émerger des demandes tout à fait nouvelles révélatrices d’un malaise grandissant de plus en plus réel : lait maternisé, couches bébé etc….Apparaissent aussi de nouveaux profils de bénéficiaires : les travailleurs pauvres et les retraités. Pour ces derniers, aucun espoir de voir leur situation s’améliorer donc de sortir de nos bénéficiaires.

 

Appel aux bonnes volontés :

 

Nous avons besoin de monde non seulement pour la collecte nationale de la Banque Alimentaire qui aura lieu cette année les vendredi 28 et samedi 29 novembre 2008, mais également pour aller chercher l’aide alimentaire, la ranger dans le local par date, tenir le stock à jour, acheter les produits frais de complément, aider à la confection des colis et à leur distribution. L’Association aurait bien besoin aussi, d’un bureau renforcé dont les membres pourraient se relayer pour aller aux réunions par exemple (principalement de la Banque Alimentaire). Il est très important de suivre de près ce qui se passe en matière d’aide humanitaire et sur le plan social, à tous les niveaux. Nous allons avoir besoin de monde pour aménager l’épicerie sociale et ensuite mettre en place une nouvelle façon de travailler avec saisies de toutes les données sur informatique, organiser un accueil, des activités etc…..

 

     Remue-méninges : nous sommes toujours à la recherche d’une devise pour « COUP DE POUCE ALIMENTAIRE » qui résume la raison d’être et le but de l’Association. Merci de nous faire part de vos suggestions. Ce serait formidable que cette devise naisse pour l’inauguration de l’EPI’SOLIDAIRE !

-3-

Membres élus au conseil d’administration du 9.11.2007 : Hubert BOUVERET Byans S/Doubs, Gabrielle DALMAU Quingey, Claude FRITSCH Arc et Senans, Gérard JEANDENANS Abbans Dessus, Colette GUIGNOT Liesle, Gérard MICHAUD Charnay, Françoise NOURY Arc et Senans,  Gisèle PONCET Arc et Senans, J.Marie PONCET Arc et Senans, Maryvonne RAGOT Chouzelot, Christian DAUPHIN Quingey, Alain PERRIN Arc et Senans, soit 12 membres administrateurs.

Hubert a dû démissionner en cours d’année pour raisons personnelles. Nous le remercions de tout cœur pour son investissement fort précieux pendant de longues années.

Le conseil d’administration a élu son bureau : Maryvonne RAGOT Présidente - Jean-Marie PONCET Vice-Président – Claude FRITSCH Trésorier  - Gabrielle DALMAU Secrétaire

 

Coup de projecteur sur : A.N.D.E.S : Association Nationale du Développement des Epiceries Solidaires. Délégué national : Guillaume PABST.

 

Une épicerie solidaire de 900 m2 est née au cœur du marché de Rungis le 28.4.2008 (article EST REPUBLICAIN du 29.4.2008) : elle fournira 5 tonnes de fruits et légumes aux associations alimentaires. Le projet mené par ANDES repose sur un programme de réinsertion de 14 personnes chargées de collecter les produits frais et d’approvisionner les associations afin que celles-ci puissent offrir une plus grande diversité dans leur offre alimentaire. Les denrées sont récupérées à 30 % directement des surplus du marché et pour les 70 % restantes achetées auprès des grossistes.  L’insertion des salariés est financée par la revente des denrées : 30 centimes le kilo pour celles récupérées, 50 centimes pour celles achetées. La preuve que la solidarité, elle peut naître de tout et partout.

 

Une crainte parmi d’autres mais beaucoup d’espoir et de confiance en même temps : à la fin du mois a lieu la collecte nationale des banques alimentaires. Compte tenu des évènements économiques qui touchent l’ensemble de la planète et les craintes qu’ils suscitent chez tout un chacun ce qui est fort compréhensible, compte tenu de la flambée des prix et de ce que la ménagère doit débourser à la caisse lorsqu’elle fait ses courses, nous avons bien entendu des inquiétudes réelles quant au résultat de la collecte à venir. Mais en même temps, nous avons confiance en une solidarité qui ne s’est jamais démentie au cours des années, nous savons que ce sont ceux qui ont un peu qui sont les premiers à partager, un grand merci par avance à toutes et à tous.

 

Comme l’a écrit Henri DRUMMOND (écrivain britannique 1851-1897) :

« Le bonheur d’avoir ou d’obtenir n’existe pas, seul celui de donner compte ».

 

Et comme le disait le regretté COLUCHE (humoriste 1944-1986) :

« c’est pas vraiment de ma faute si y-en a qui ont faim, mais ça le deviendrait si on n’y changeait rien ».

 

19.10.08 : mort de Sœur Emmanuelle, nous avons à cœur de saluer la mémoire d’une grande dame qui a passé sa vie à lutter contre la misère. Parmi toutes les paroles qu’elle a prononcées pour essayer de faire bouger les choses par rapport à cette misère, récurrente, insidieuse, sournoise, celle-ci a particulièrement retenu notre attention : « j’admirerais l’homme politique ou la femme politique qui aurait le courage d’avoir comme slogan : mort à la pauvreté ».Yalla, ma Sœur comme vous le disiez, à savoir : « en avant ! ».

 

 

COLLECTE  DES 23 et 24 NOVEMBRE 2007

 

ARC ET SENANS

Maxi-Marché

BUFFARD

Collecte chez l’habitant

CHOUZELOT

Coccinelle

LIESLE

Cocci-Market

QUINGEY

Eco Marché

516 Kg

93 Kg

498 Kg

206 Kg

923 Kg

Total général collecte 2007 = 2236 Kg.

 

Rappel collectes années précédentes

Année 2004

Année 2005

Année 2006

2300 Kg

1900 Kg

2211 Kg

 

RAPPORT FINANCIER 2008

 

Recettes

Dépenses

1

Solde précédent au 09/11/2007

753,12 €

 

2

Subventions communales reçues entre le 09/11/2007 et le 07/11/2008

1217,27 €

 

ds

Cotisations adhérents (30 adhérents)

145,00 €

 

4

Don Associations les automnales Quingey

508,15 €

 

5

Don Comité des fêtes de Quingey

142,00 €

 

6

Don de Festivalloue (Renne/Loue)

552,09 €

 

7

Don de Cussey/Lison (vente sapins de Noëls)

120,00 €

 

8

Don de TRI

1000,00 €

 

9

Dons de particuliers

380,00 €

 

9

Festival du coin de Ronchaux (pochade des Automnales)

125,00 €

 

10

Vide Grenier CMJ de Chouzelot

513,85 €

 

11

Participation 1€ bénéficiaires

307,00 €

 

12

Contribution Banque Alimentaire

 

229,40 €

13

Assurance Groupama

 

216,19 €

14

E.D.F.

 

103,82 €

15

Frais bancaires (tenue de compte)

 

8,00 €

16

Papeterie, timbres, enveloppes, photocopies, cartouches encre.

 

377,49 €

17

Téléphone portable

 

253,03 €

18

Frais de déplacement

 

164,00 €

19

Achat vitrines réfrigérées + Rayonnages (BA)

 

200,00 €

20

Achat toiles cirées

 

21,10 €

21

Achat cadeaux de Noël

 

14,50 €

22

Adhésion à TRI

 

5,00 €

23

Achat de produits alimentaires

 

1747,45 €

 

Total

5763,48 €

3339,98 €

Solde de l’exercice au 07/11/2008

2423,50 €

 

CHIFFRAGE ESTIMATIF D’UN COLIS DISTRIBUE CHAQUE QUINZAINE

 

Prix moyen d’un colis mensuel= 96/2 + 63/2 = 79,5 € soit par quinzaine : 79,5/2 ģ 40 €

Poids moyen d’un colis mensuel = 45/2 + 30/2 = 37,5 kg soit par quinzaine : 37,52 ģ 19 kg

 

Nombre de colis distribués – Année 2007-2008

 

Communes

Nombre

De colis

Nombre de familles

Nombres adultes

Nombre

enfants

Poids

Distribués

Valeur estimative

Arc et Senans

85

9

14

15

1615

3400 €

Brères

3

1

2

2

57

120 €

Charnay

17

2

2

1

323

680 €

Chay

3

1

1

2

57

120 €

Chenecey

20

2

2

0

380

800 €

Chouzelot

1

1

1

0

19

40 €

Cussey/Lison

4

1

1

0

76

160 €

Fourg

17

2

2

5

323

680 €

Liesle

21

3

4

2

399

840 €

Montfort

5

1

2

3

95

200 €

Quingey

100

10

11

17

1900

4000 €

Rennes/Loue

5

1

2

0

95

200 €

TOTAL

281

34

44

47

5339 kg

11240 €

Le poids moyen des denrées alimentaires distribuées par mois est d’environ :

- pour une famille avec enfants :45 Kg  -- pour un couple sans enfants ou un célibataire :30 Kg

Ce qui représente un poids moyen de colis distribué chaque quinzaine de 19 Kg

Le prix moyen des denrées alimentaires distribuées par mois est d’environ :

- pour une famille avec enfants : 96 €  - pour un couple sans enfants ou un célibataire : 63 €

Ce qui représente un prix moyen de colis distribué chaque quinzaine de 40 €

Rappel du nombre de colis distribués les années précédentes :

Année 2003/2004 = 140 kg

Année 2004/2005 = 196 kg (+40%)

Année 2005/2006 = 208 kg (+7%)

Année 2006/2007 = 220 kg (+6%)

Pour l’année 2007/2008, les 281 colis distribués représentent une progression de 28% par rapport à 2006/2007.

 

Subventions communales et Dons – Année 2008