Foires et marchés

 

LES MARCHES


 

QUINGEY


Le 1er lundi du mois de 8H à 12H Place de l’Eglise

L’ancienne halle (jusque fin du 19ème siècle ?) se trouve devant la tour natale du Pape Calixte II en bas de la Rue de Traverse. Devenue lavoir artificiel betonné, celui-ci a été enlevé et la halle restaurée pour retrouver son aspect d’origine, un joli coin du vieux Quingey. Il y avait à Quingey une foire aux bestiaux importante qui se tenait à l’emplacement du terrain de football actuel jusqu’au milieu du 20ème siècle environ. Juste à côté, au bord du canal de fuite de la Loue, se tenait l’abattoir qui a été démoli.

 

MESMAY


Le 1er vendredi du mois de 17H à 20H à la belle saison

Place du village


Produits bios – Associations – Artisanat – Animations

Marché né en 2006, de la volonté d’un groupe de personnes soucieuses d’apporter une belle animation à ce ravissant village chargé d’histoire, en « cul de sac », à flanc de colline dans la plaine qui borde ce qui est le début de la basse vallée de la Loue.

Depuis Quingey prendre la direction Arc-et-Senans. A Lombard tourner à gauche. Au pont de Brères prendre la petite route à droite avant de traverser le pont.

 

 

Association Le Montou : Mme Mr KARLEN/GIRARDIS - 25440 MESMAY

 

 

PRESENT sur ces 2 marchés et à Salins : Olivier BOLE



 

Du cochon plein air à la vente directe
Projet agricole départemental - diversification

Publié: 30 juillet 2005 Page 3


Suite à un stage où il a eu un coup de cœur, Olivier Bôle réalise à Paroy un atelier porcs-naisseurs en plein air. La vente directe lui a permis d’aller au bout de sa démarche d’installation.
Bien malin qui pourrait croire qu’il existe des porcs en plein air à Paroy. Il faut emprunter un chemin à peine carrossable pour se retrouver loin de la civilisation ; là, où Olivier Bôle possède depuis 2000 son atelier de porcs-naisseurs. «A cette époque, ce n’était qu’une activité agricole à titre secondaire», témoigne Olivier Bôle. La nuit, il ramassait le lait des sociétaires de la coop Loue et Lison de Chay.


Une lubie ? Sûrement pas et encore moins passagère. «Jusqu’à cette époque, je travaillais comme commercial pour le compte des établissements Dornier.» Et comme son patron le lui a demandé, il a suivi un Certificat de spécialisation pour pouvoir suivre encore mieux sa clientèle. Mauvaise pioche pour l’instigateur. «J’ai effectué un super-stage dans une exploitation de l’Allier ; c’est là que j’ai attrapé le virus.»
L’installation définitive n’est pas immédiate. «A l’époque, je me voyais mal rejoindre le Gaec qu’avaient constitué mon frère et mes cousins.» A l’époque aucun terrain, donc aucun quota n’était disponible. «Monter un atelier porc me faisait peur. Le Cadran était catastrophique et je ne voulais pas mettre en péril une structure qui fonctionnait bien.»

— Atelier-naisseur en plein air et porcs sur paille sont des choix technico-économiques de départ. Pour limiter l’investissement.
 

«Goûter à un autre métier»

Le cap est définitivement franchi en 2003 quand l’agriculteur adhère au groupe Saveurs du terroir, un magasin de vente directe de produits fermiers basé à Chaffois. «Ceci m’offrait pour perspective de pouvoir transformer un maximum de ma production en porc-charcutier.» A ce jour, ce sont trois cochons qui sont conduits chaque semaine à l’abattoir de Pontarlier, le mer-credi. «Jour où j’en profite pour assurer mes heures de permanence.» A vrai dire, le jeune homme ne découvre pas vraiment un nouveau métier. Il s’appuie sur une expérience bien utile de commercial. Si on raisonne en terme purement agricole, Olivier Bôle est l’archétype de l’agriculteur qui se lance dans la diversification. «Mon métier est tout d’abord l’élevage, ma vraie passion. Qui me tient toujours à cœur.» Même si les méthodes choisies entraînent «des journées plus raides», en hiver. Nourriture, paillage, insémination, surveillance des mises bas, sevrage... «Quel que soit le temps, c’est tous les jours.» La routine est donc rompue grâce au magasin. «C’est primordial d’aller à la rencontre des consommateurs car ça permet de discuter de mon travail, d’écouter leurs questions et d’être sur mon exploitation réactif à leurs propos.» Il faut encore veiller à être constant dans son engagement. «On goûte à un autre métier qu’il faut mener de façon tout à fait professionnel. Tenir ses horaires, être réveillé et souriant, garantir une qualité de service constante.» Bref, ne pas s’engager dans la diversification en dilettante.


Dominique Gouhenant
« La Terre de Chez Nous »


Olivier BOLE 25440 PAROY Portable : 06.78.96.27.53


Saveurs du Terroir Zone de Loisirs Rue Château 25300 CHAFFOIS Tél 03.81.46.81.71
Laboratoire : 4 bis Rue Château 25300 CHAFFOIS Tél 03.81.46.84.54

PRODUITS ET SERVICES :

Porc – Bœuf - Veau de lait – Volailles (Sélectionnés dans les fermes – Elevés selon des normes très spécifiques) – Charcuterie - Fruits et légumes en direct du producteur
 


Préparations possibles pour repas associatifs ou autres


Menu type régional

PRESENT

TOUS LES JEUDIS ET SAMEDIS MATIN
MARCHE DE SALINS LES BAINS

TOUS LES PREMIERS LUNDIS DU MOIS
MARCHE DE QUINGEY

TOUS LES PREMIERS VENDREDIS DU MOIS
MARCHE DE MESMAY

 

"Présent lors des ventes de l'Association T.R.I le 1er et 3ème samedi de chaque mois de 14H à 17H - Parking de l'Association devant le magasin de vente - ZA La Blanchotte à QUINGEY"