VILLE DE QUINGEY
MONUMENT AUX MORTS

1ère face :

BAILLY Eugène 1.9.1918 – GANNARD Henri Sous Lieutenant 14.9.1916 –
BAILLY Gustave 12.1.1915 – GILBERT Adrien Sous-lieutenant 9.10.1916 –
BARRIL Ernest 21.11.1914 – JACCA Léon 22.11.1916 – BOIRET Jules Sous-lieutenant 27.5.1918 MANTEGAZZI Claude 17.5.1915 – BOURGEOIS Charles 1.11.1914 –
MARCIAT Eugène 16.9.1914 – BOYER Irénée 31.1.1915 – MARLE Claude Louis 29.8.1914 – CHEMARIN Paul 25.5.1917 – MICHAUD Paul 4.12.1914

*

RENAUD Pierre 16.9.1939
BETTONI Pierre 17.4.1945

2ème face :

MONGEN Camille 16.11.1918 – PRILLARD Georges Caporal 4.4.1916 –
MOUREY Joseph Adjudant 16.9.1918 – PRILLARD Maurice 20.9.1916 –
PERRIN Charles Maréchal des Logis 22.8.1914 – PINCHETTI Aimé 10.8.1914 –
PUSSOT Emile 20.12.1914 – REMOISSONNET Eugène 11.4.1916
POCHARD Joseph 15.10.1918 – RENAUD Victor 30.9.1918 – PORTERET Henri 10.9.1915
ROLE Alfred Adjudant 20.7.1916 – PORTERET Georges 20.9.1914

*

CONRAD Jean Claude
Algérie 1958

3ème face :

FAURE Antoine Capitaine 6.12.1918 – POULET Louis Caporal 11.10.1914
HENRIET Joseph 24.2.1916 – PRILLARD Edouard 5.2.1915 – JEANTET Augustin 22.1.1916
REMONDET François 21.8.1918 – MARCHON Stéphane 15.4.1920 –
ROCHET Paul 21.9.1918 – MARION François 19.10.1918 –
HERGAULT Georges Capitaine 22.8.1914 – MOUREY Henri Louis 11.6.1915 –
OUDIN Victor 18.9.1920 – PIQUET Jules Caporal 31.8.1917

*


CLAUDET Georges
12.3.1947

4ème face :
Commune de CESSEY

FIAT Lucien 7.9.1914 – PONCET Alfred 18.12.1916 – PONCET Eugène 27.7.1915 –
MERCIER Georges 8.10.1918 – PASTEUR François 9.11.1915 – GRANGEOT Camille 5.5.1917

*


NELATON Ulysse 12.6.1940
 

Monument aux morts érigé pour honorer :

La mémoire

Des soldats tués au Mont-Gardot à Chouzelot
Guerre de 1870 contre les Prussiens

La mémoire Des anciens Quingeois
morts pour la Patrie de 1771 à 1895

Soldats Français tués au Mont-Gardot

F.LAFAY (Rhône) – P.COURTOUX (Nièvre) – N.ROUVET (Nièvre) – F.GAMET (Nièvre) – A.GRANDCLERC (Vosges) – J.BARILLY (Loire Inférieure) – A.CAZIER (Somme) – P.FAIDIDE (Gironde) – A.MORET (Seine et Oise) – J.COLLIN (Meuse) – L.GOIZET (Gironde) – Ch.SARRAZIN (Meurthe) – C.JOLY (Nièvre)

Anciens Quingeois morts pour la Patrie

BERTON Charles 15.1.1871 – CARREY Jean-Baptiste Sergent 16.1.1814 –
CHAMBELLAND Etienne Capitaine 15.9.1771 – CHAPUIS J.Jacques Caporal 26.3.1839 –
CHAPUIS Louis 3.1.1891 – DUGOURD Pierre 4.3.1813 – DUGOURD Victor 21.1.1871 -
DUMONT Eugène 17.4.1871 – GANDY Charles Médecin 31.10.1813 –
GUICHARD Eugène 28.9.1870 – JAILLARD Claude 24.10.1808 – JOMARD Jules 7.9.1858 -
LANGUEDOC Jean 15.1.1855 – MAGNIN Gérôme 20.12.1813 –
MASSON J.Pierre Caporal 4.7.1815 – MOUREY Louis 16.8.1870 –
NICOLAS Claude Capitaine 19.2.1793 – NICOLAS Jacques Lieutenant 19.7.1802 –
NICOLAS Etienne Maréchal des Logis 26.7.1814 – PERROT Joseph 29.10.1811 –
POITREY Jean 5.12.1813 – POULET Claude 11.5.1812 – ROZE Isidore 30.12.1870
TONNOT Jules Lieutenant Colonel 22.3.1891 – VAUTHIER Joseph 21.5.1807

Eléments de réponse donnés par
Christophe FAIVRE Généalogiste professionnel et Historien 25300 PONTARLIER

Les soldats morts entre 1792 et 1815 sont des soldats morts pour la République (1792-1799) et lors des Guerres du Consulat et de l'Empire (1799-1815).

Ensuite la Guerre de 1870 fait de nombreux morts également pendant la première moitié de l'année 1871 (également chez la population civile, voyez les décès en 1871 à Quingey ! Comme c'est le cas dans toutes les autres communes)

Entre ces dates il y a entre autres :

- la guerre de Crimée 1854-1855 par exemple
- les conflits coloniaux :

la colonisation de l'Algérie depuis 1830
(de nombreux comtois s'installent dans cette colonie suite aux offres de travail faites
dans toutes les communes de France par le II ème Empire (après 1852)

En revanche je ne comprends pas cette date de 1771 !

Vous devriez parcourir le registre complet de Quingey et y relever toute trace de soldats. Certains sont inscrits depuis la Guerre de Succession d'Espagne (1701-1713). On relève parfois le lieu du décès (en Espagne, aux Pays Bas, en Italie ou ailleurs, la France et l'Espagne étaient alors seules contre l'Europe coalisée)

Eléments de réponse donnés par Pierre SINIBALDI de Dampierre
Généalogiste amateur

Au sujet du Monument aux Morts des anciens Quingeois morts pour la Patrie de 1771 à 1895, j'ai des infos concernant 2 soldats de l'époque napoléonienne :

Sources : Les Francs-Comtois et l'Empire par Thierry Choffat, Jean Marie Thiebaud et Gérard Tissot-Robbe – L'Intermédiaire des Chercheurs et des Curieux – 2004

Quingey – page 146

- Sergent CARREY Jean Baptiste, né en 1786, au 93ème de Ligne,
Décédé le 16.01.1814 "d'un coup de feu à la poitrine"

- POITEREY Jean
- Décédé à Sarrebrück (Allemagne)

Pour les autres et en particulier ceux avec les dates les plus récentes, il est fort possible qu'une transcription ait été faite dans l'état civil de la commune de Quingey.25

 

INSTITUTEURS EN POSTE A QUINGEY
MORTS PENDANT LA GUERRE DE 1914.1918


Michel Delphin Léon RAVEY
Né le 8.8.1896 à BLUSSANS (Doubs)
Affecté au 60ème régiment d’infanterie
Mort pour la France le 26.6.1915 à Valdahon (Doubs)

Georges Marie Emile JACQUOT
Né le 23.9.1894 à BESANCON (Doubs)
Sergent – Escadron de chasseurs à pied
Mort pour la France le 20.6.1915 à Winterhagel (Alsace)

Jules Claude Gaston GOMOT
Né le 1.6.1893 à CHASSAGNE (Doubs)
Sous-lieutenant – 149ème régiment d’infanterie – Caserne Courcy à Epinal en 1914
Mort pour la France le 26.4.1917 à l’Hôpital de Besançon (Doubs)

Ces trois instituteurs qui étaient en poste à Quingey ont été appelés sous les drapeaux pendant la première guerre mondiale.

Bien peu de personnes le savent mais trois plaques sont accrochées au mur du groupe scolaire en bas des escaliers qui montent à l’étage, plaques ramenées de l’ancienne école, qui rappellent que :

• Michel RAVEY
• Georges JACQUOT
• Gaston GOMOT

sont morts pour la France, alors qu’ils commençaient leur carrière dans l’enseignement primaire.